La Saint-Martin 2020 est annulée!

11/10/20204min
animal-1867180_1280.jpg
Saint-Martin annulée

Que la Joie demeure !

MALGRÉ L’ANNULATION DE LA SAINT-MARTIN, DES DIZAINES DE RESTAURANTS DE LA RÉGION ONT DÉCIDÉ DE NE PAS BAISSER LES BRAS ET DE PROPOSER, CONTRE VENTS ET INCERTITUDES, LE FAMEUX MENU QUI L’ACCOMPAGNE. VOICI UN FLORILÈGE DE LEURS ÉTATS D’ÂME : DES PROPOS AUSSI DÉLICIEUX QUE CE QUI NOUS ATTEND DANS NOS ASSIETTES. MÊME SI L’ON NE DANSERA PAS…

L’ambiance ne volait pas haut lors de l’annonce officielle, le 11 septembre dernier à Porrentruy, de l’annulation des festivités de la Saint-Martin dans les rues de Porrentruy et de Chevenez. On y apprenait aussi que les marches gourmandes étaient également annulées, et qu’il n’y aurait « ni petits cabanons, ni bars ouverts, ni danses, ni rencontres », en un mot, tout ce qui suscite notre bonheur lors de cet événement traditionnel majeur.

Nul besoin de rappeler que la Saint-Martin est la fête du partage et de la convivialité. Un événement qui exerce un brassage extraordinaire de la population. Elle est l’occasion pour bon nombre de Jurassiens de l’extérieur de retrouver (ou de découvrir, pour les non-Jurassiens) le pays, et de prendre toute la mesure de l’esprit festif qui caractérise la région d’Ajoie. On comprend donc la vague de désolation et de tristesse qui emporte la population. En commençant par celle qui submerge actuellement les diverses sociétés, forces actives et chevilles ouvrières, considérablement fatiguées d’une pandémie qui, disons-le haut et fort, nous prive de notre plaisir de vivre.

Ce jour-là, l’appel à la solidarité de Gabriel Voirol, maire de Porrentruy, était à peine teinté. « C’est un moment triste, déclarait-t-il sans ambages. Mais la Saint-Martin elle-même aura lieu;  des bouchers vont proposer leurs produits et des commerces leurs produits du terroir, les familles vont se retrouver, et on espère que les restaurateurs vont accueillir leurs clients en

nombre, bien sûr dans le cadre des restrictions liées à la Covid. Toutes les portes ne sont donc pas fermées, mais nous devons faire face à une formule tout à fait différente de ce que l’on vit habituellement. On espère que 2021 nous apporte le sourire, et que l’on puisse alors bénéficier doublement de la Saint-Martin. »

L’avenir le dira. Pour cette édition, une chose est sûre : les restaurateurs, dernier rempart de notre joie, feront tout leur possible pour faire perdurer la tradition. Et ils y parviendront, à condition de nous montrer solidaires avec eux.

Pablo Davila

Retrouvez l’ensemble de l’article et les différentes impressions de nos restaurateurs locaux sur notre rubrique Mag’ en ligne